Le CRR

Pour la navigation semi-hauturière, la VHF fixe à bord devient obligatoire à partir du 1er janvier 2017 pour les bateaux qui naviguent à plus de 6 milles d’un abri. Mais disposer d’une radio VHF impose d’être titulaire d’un CRR ou d’un permis de plaisance. Pour vous aider à faire votre choix, voici une présentation du CRR et sa mise en œuvre.

Le Certificat Restreint de Radiotéléphonie (CRR)

Dans les eaux nationales, le permis suffit, mais à l’international, le CRR est obligatoire. De toute façon, le permis peut également être demandé dans des pays étrangers, comme en Croatie par exemple, où il est indispensable pour naviguer sur un navire loué.

Le CRR est règlementé par l’Arrêté du 22 février 2011 modifiant l’arrêté du 18 mai 2005 relatif aux certificats restreints de radiotéléphoniste du service mobile maritime et du service mobile fluvial. Il existe deux catégories d’examen, le CRR maritime et le CRR fluvial.

Le CRR est un examen qui se déroule à la manière du code pour le permis de conduire. L’examen se compose d’un questionnaire à choix multiples et porte sur le programme du manuel de préparation maritime. C’est l’Agence Nationale des Fréquences qui organise et fait passer les examens.

S’inscrire

Pour s’inscrire, il faut se rendre sur le site de l’ANF afin de télécharger un bulletin d’inscription. Le dossier doit comporter le bulletin d’inscription (fluvial ou maritime) complété et signé, le règlement de 78 €, une copie de la carte d’identité et deux photos d’identité récentes.

Passer l’examen

Plusieurs sessions sont organisées chaque mois, dans toute la France. Il suffit de choisir son centre d’examen en consultant le calendrier CRR (sur le site de l’ANF) et de réserver selon votre choix.

Préparer son examen

Pour préparer son examen, il faut étudier le manuel de préparation, qui repose sur le programme issu de l’arrêté du 18 mai 2005, et qui est mis à disposition sur le site de l’ANF. Plusieurs programmes existent en fonction de son lieu de navigation. Ceux qui naviguent dans les zones fluviales choisiront le manuel Fluvial, ceux qui naviguent dans les zones fluviales, fluviomaritimes et maritimes choisiront le manuel Maritime et ceux qui naviguent dans les zones maritimes choisiront également ce manuel. Un module d’entrainement en ligne est également disponible sur le site de l’ANF.

Dans le manuel, vous apprendrez tout ce qui concerne le service mobile maritime (textes, dispositions, catégories de communication, fréquences et voies de la bande VHF marine…), le Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM) (définition, fonctions…) et tout ce qui concerne la VHF (commandes d’une VHF sans ASN, principes généraux de l’ASN, communications de détresse en VHF ASN…).

L’examen

L’examen du CRR se déroule à la manière de celui du permis de conduire et consiste à répondre à 24 questions à choix multiples, par l’intermédiaire d’une télécommande. Voici un exemple de questions :

Un message de détresse sert à signaler :

  1. un danger lié à la sécurité de navigation
  2. une urgence concernant la sécurité du navire
  3. la menace d’un danger grave et imminent
  4. des pirates attaquent le navire

Pour obtenir son diplôme, il faut obtenir la moyenne dans chaque catégorie c’est-à-à-dire :

CRR Maritime

  • Généralités du service mobile maritime : 6 questions
  • Radiotéléphonie VHF : 8 questions
  • Utilisation pratique de VHF ASN : 10 questions

CRR Fluvial

  • Généralités : 10 questions
  • Connaissances pratiques : 10 questions

L’Agence Nationale des Fréquences

Agissant pour le compte du ministère chargé de la mer, l’ANF délivre les identifiants radiomaritimes (indicatif d’appels, MMSI) pour l’usage des radios VHF, balises de détresse… Elle gère également le certificat d’opérateur radio des navires fluviaux et maritimes, qui n’est autre que le CRR.

No Comments

Post a Comment